12 Rue Vincent, 30240 Le Grau-du-Roi 06 28 01 44 91
Site Internet Contacter l'entreprise


Traiteur au Grau du Roi

 

Chef à domicile

Vous souhaitez offrir un repas gourmand à vos convives mais vous n’avez pas le temps de cuisiner ou vous voulez tout simplement profiter de vos amis.

Bernard Lopez, Chef à domicile, fait de vos réceptions au Grau du Roi et sa région un événement inoubliable. Pour chaque occasion, il a le menu ou le buffet qui ravira vos convives.

Une occasion particulière se doit d’être une expérience inoubliable pour vos invités comme pour vous-même. C’est pourquoi Bernard vous propose son expérience et vous livrera ses secrets de Chef, chez vous avec vos amis.

 

Service traiteur

Que ce soit pour vos journées de fêtes, comme les mariages, communions, baptêmes, anniversaires, banquets ou autre réception, le Service traiteur de Chef Bernard répond à tous styles d’évènement.

Sans rien perdre sur la qualité de la prestation, le Service traiteur de Chef Bernard adapte votre demande et vous propose des menus en fonction de vos souhaits, goûts, et particularités, pour faire de votre événement un moment unique.

 

Cours de cuisine

Vous souhaitez apprendre des trucs et astuces de chef et découvrir de nouvelles recettes originales ?

Nouez votre tablier et participez, dans une ambiance conviviale, à des cours de cuisine animés par un chef cuisinier.

 

Objectif Gard Toute l'actualité gardoise

  • USAM Suivez Nîmes – Cesson-Rennes en direct commenté
    le 24/03/2023 à 18:00

    <p>L&rsquo;USAM accueille ce soir, au Parnasse, Cesson-Rennes pour le compte de la 21e journ&eacute;e de Liqui-Moly Starligue. Les joueurs de Ljubomir Vranjes doivent s&rsquo;imposer face aux Bretons pour rester dans la course&nbsp;aux places europ&eacute;ennes.</p> <p>&nbsp;</p> <p><iframe height="500px" src="https://objectifgard.idalgo-hosting.com/sports/widget/liveblog/8151" style="border:none" width="100%"></iframe></p> <p>&nbsp;</p> <p><iframe height="500px" src="https://objectifgard.idalgo-hosting.com/sports/widget/sport/result/49" style="border: none;" width="100%"></iframe></p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align: center;"><iframe height="500px" src="https://objectifgard.idalgo-hosting.com/sports/widget/sport/standing/49" style="border: none;" width="100%"></iframe></p> <p>&nbsp;</p>

  • VAUVERT Flower Power à la "Chu", ou le printemps fêté dignement
    le 24/03/2023 à 17:31

    <p>La premi&egrave;re partie de soir&eacute;e est assur&eacute;e par Christian Pelatan, DJ embl&eacute;matique des ann&eacute;es 70 qui vous fera danser sur les tubes &eacute;ternels&nbsp;comme &agrave; la belle &eacute;poque. Ensuite, les&nbsp;residents Capi &amp; Greg Herma&nbsp;reprennent la main, accompagn&eacute;s par Nico Enjolras, des Starsytems et de Alain des Coquin's show. D&eacute;guis&eacute; ou pas, venez comme vous &ecirc;tes !&nbsp;Peace &amp; Love.</p> <div class="encadre"> <h4 class="tt-encadre">Informations</h4> <p> Prévente : 10€ : accès prioritaire sans conso avant 01h. Tickets https://shotgun.live/fr/venues/la-churascaia. Sur place : 15€ : 1 conso (alcool) ou 2 softs 130€ : 1 Bouteille / 4 pers max 150€ : 1 Bouteille supérieure / 4 pers max. La Churascaia Saint Anne 30600 Vauvert </p> </div> <p>&nbsp;</p> <p><em>La Chu c&rsquo;est un week-end sur deux, de 23h &agrave; 5h30. Plus d'informations&nbsp;<strong><u><a href="https://www.facebook.com/depuis1965">ici.</a></u></strong></em></p>

  • NÎMES Repenser et rendre efficace ses recrutements...
    le 24/03/2023 à 16:31

    <p>Le march&eacute; du travail conna&icirc;t une profonde transformation. Les cr&eacute;ations d&rsquo;emplois sont tr&egrave;s nombreuses et le ch&ocirc;mage recule. Toutefois, le taux d&rsquo;emplois vacants est &agrave; un niveau historiquement haut. Tous les secteurs d&rsquo;activit&eacute;s rencontrent des difficult&eacute;s en recrutement et certains d&rsquo;entre eux sont en extr&ecirc;me tension.</p> <p>En qualit&eacute; de chef d&rsquo;entreprise ou DRH, comment pouvez-vous agir sur vos difficult&eacute;s en recrutement&nbsp;? Comment favoriser la rencontre de talents&nbsp;?&nbsp;En 2022, les entreprises avaient pr&eacute;vu de recruter&nbsp;plus de trois millions de salari&eacute;s, soit 12 % de plus qu'en 2021, dont 71 % de ces embauches dans des emplois durables, c'est-&agrave;-dire des CDI et des CDD de plus de six mois.</p> <p><figure class="image"> <img src="https://medias.objectifgard.com/api/v1/images/view/6363e939ff3b844062225647/article/image.jpg" alt=""> <figcaption> métropole (Photo Anthony Maurin). </figcaption> </figure></p> <p>Ce sont principalement les entreprises de petites tailles qui portent cette dynamique. En effet,&nbsp;sept projets d'embauche sur dix&nbsp;concernent des&nbsp;entreprises de moins de 50 salari&eacute;s. Les&nbsp;recrutements&nbsp;&eacute;taient&nbsp;en hausse dans la plupart des secteurs, notamment les services aux particuliers (38 %), le transport et l'entreposage (31 %), l'industrie (24 %) ou encore l'h&eacute;bergement et la restauration (23 %).&nbsp;<span style="font-size: 1rem;">Suivent ensuite l'industrie (</span><span style="font-size: 1rem;">24 %), la construction (2</span><span style="font-size: 1rem;">2 %), le commerce (</span><span style="font-size: 1rem;">16 %), les services aux entreprises et aux particuliers (respectivement chacun </span><span style="font-size: 1rem;">11 %)</span></p> <p><figure class="image"> <img src="https://medias.objectifgard.com/api/v1/images/view/63652283987ba235495ead1c/article/image.jpg" alt=""> <figcaption> (Photo d'illustration Anthony Maurin). </figcaption> </figure></p> <p>Pour vous accompagner dans vos prises de d&eacute;cisions,&nbsp;N&icirc;mes m&eacute;tropole et l&rsquo;agence P&ocirc;le emploi Les 7 collines&nbsp;vous convient &agrave; l&rsquo;atelier &quot;Repenser et rendre efficaces mes recrutements&quot;, qui se d&eacute;roulera&nbsp;jeudi 30 mars &agrave; partir de 8h30, &agrave; l&rsquo;h&ocirc;tel communautaire de N&icirc;mes m&eacute;tropole. Le traditionnel caf&eacute; d&rsquo;accueil est pr&eacute;vu&nbsp;&agrave; 8h30, l'atelier entre&nbsp;9h et 11h &agrave; la s<span style="font-size: 1rem;">alle Madeleine Bres de l'H&ocirc;tel communautaire N&icirc;mes m&eacute;tropole (Le Colis&eacute;e, 3 rue du Colis&eacute;e, &agrave; N&icirc;mes).&nbsp;</span></p> <p><em>Entr&eacute;e libre et gratuite, uniquement sur inscription&nbsp;<a href="https://link.mediaoutreach.meltwater.com/ls/click?upn=lHIXAmwhrMYFfZd4X3lJRnC3QMm43em09pTz-2FbUKJBfKnfMoB0QvKuHBeGKcLhzT1VezUaOrMfHoUiJyN2cWvYv-2BViVPjzcMCXO5QJdiblQok6mNWYAJYMg-2F5j549UAgiHeQEPFzYuznqSdXaUD05UDTor-2Fy7tTlO5OEFTq1wtW1VAHVBJREFrs8XfcmKCv1-2FpG-2B64l-2BMES4tOo7TPssnOP8l25P7SXaWSIcKrk0IrcSDfFM-2B40YMItEtno37rpGVqAS04ZbeUNnNIpmi2jlGscvrUMHNqPnklmcgyMdMy0-3DyfWv_MTQeFU9OGQYuK17CNM-2FHMKQ2T-2BCUiGRsPytxE1Fz0mvDjY-2BfJU6KGAkAQ31o8L1rbOmTkobHKCArN-2B0yBSD-2F-2FNDkXgq4s5Awil3UeJgkyGyNispOYW8tLM87856ULz-2ByUcxdOh7tlk8lPXPXYKkTh18Qkndm9hLh1FtvvMOSjAf8QmzNk4RNO9dA7DzpAlHkh0LmxJvAfxtU0jX2aFR7AdqvMhgTSRkScquGaN0R44H92NDRRe4CAvXutudk2J5MaZncVILD69YwjRR8n2GqCAEzPpyZG94mlDcJEJ-2FujxSTiJHuTQtw1o6qP0Had4dTyZyCHpb0FtipZh7baNQg4mqLLrC6WNvr4miCYMXUWJWkiWvBNs7BS3ynRTVA2SMgHlc0S790Z18f4iseC-2BRv1A-3D-3D" title="https://link.mediaoutreach.meltwater.com/ls/click?upn=lHIXAmwhrMYFfZd4X3lJRnC3QMm43em09pTz-2FbUKJBfKnfMoB0QvKuHBeGKcLhzT1VezUaOrMfHoUiJyN2cWvYv-2BViVPjzcMCXO5QJdiblQok6mNWYAJYMg-2F5j549UAgiHeQEPFzYuznqSdXaUD05UDTor-2Fy7tTlO5OEFTq1wtW1VAHVBJREFrs8XfcmKCv1-2FpG-2B64l-2BMES4tOo7TPssnOP8l25P7SXaWSIcKrk0IrcSDfFM-2B40YMItEtno37rpGVqAS04ZbeUNnNIpmi2jlGscvrUMHNqPnklmcgyMdMy0-3DyfWv_MTQeFU9OGQYuK17CNM-2FHMKQ2T-2BCUiGRsPytxE1Fz0mvDjY-2BfJU6KGAkAQ31o8L1rbOmTkobHKCArN-2B0yBSD-2F-2FNDkXgq4s5Awil3UeJgkyGyNispOYW8tLM87856ULz-2ByUcxdOh7tlk8lPXPXYKkTh18Qkndm9hLh1FtvvMOSjAf8QmzNk4RNO9dA7DzpAlHkh0LmxJvAfxtU0jX2aFR7AdqvMhgTSRkScquGaN0R44H92NDRRe4CAvXutudk2J5MaZncVILD69YwjRR8n2GqCAEzPpyZG94mlDcJEJ-2FujxSTiJHuTQtw1o6qP0Had4dTyZyCHpb0FtipZh7baNQg4mqLLrC6WNvr4miCYMXUWJWkiWvBNs7BS3ynRTVA2SMgHlc0S790Z18f4iseC-2BRv1A-3D-3D">ici</a>.</em></p>

  • ALÈS Un piquet de grève du collectif des travailleurs sociaux du Gard devant l'IME Rochebelle
    le 24/03/2023 à 16:15

    <p><figure class="image"> <img src="https://medias.objectifgard.com/api/v1/images/view/641dc7a8d380945b4451bc74/article/image.jpg" alt=""> <figcaption> Les salari&eacute;s de l'IME Rochebelle, de l'Oustalado et de l'Esat Gardons de Salindres, ont &eacute;cout&eacute; un membre de la CGT, un autre de Sud et un non-syndiqu&eacute; de l'IME la Barandonne &agrave; Pont-Saint-Esprit, St&eacute;phane Vervacke • <strong>(photo François Desmeures)</strong> </figcaption> </figure></p> <p>Pr&egrave;s de 55 salari&eacute;s, 73 enfants accueillis, un personnel m&eacute;dical vieillissant quand il n'est pas absent et un salaire qui n'est pas &agrave; la hauteur. Sur un tel constat, le Gouvernement a ajout&eacute; une r&eacute;forme des retraites. C'en est trop pour les travailleurs du secteur m&eacute;dico-social, parmi les <em>&quot;h&eacute;ros&quot;</em> applaudis lors du confinement de 2020, mais qui se sentent maltrait&eacute;s depuis. Ce vendredi, c'est devant l'institut m&eacute;dico-&eacute;ducatif (IME) de Rochebelle que les travailleurs de diff&eacute;rents organismes ont rejoint ceux salari&eacute;s par l'Unapei 30, pour un piquet de gr&egrave;ve. Jeudi, c'&eacute;tait &agrave; Salindres, devant le foyer l'Oustalado, que le piquet s'&eacute;tait tenu. Les deux jours, des salari&eacute;s de l'Esat Gardons, de Salindres, ont rejoint le mouvement.&nbsp;</p> <p>&Eacute;lu au conseil social et &eacute;conomique (CSE), Micka&euml;l Diaz est &eacute;galement responsable de la CGT. <em>&quot;En plus de l'abandon de la r&eacute;forme des retraite - parce qu'on nous prend bien&nbsp;pour des cons - nos revendications sont au nombre de cinq : revalorisation salariale, parce que 3 %, c'est du foutage de gueule, apr&egrave;s un indice de point gel&eacute; pendant trente ans ; le S&eacute;gur pour tous, parce qu'un tiers des salari&eacute;s a &eacute;t&eacute; &eacute;cart&eacute; des 183 &euro;, soit 200 000 mille personnes, comme des administratifs et des agents d'entretien, et on assiste aujourd'hui &agrave; un risque d'externalisation de tous ces m&eacute;tiers.&quot;</em> Le collectif des travailleurs sociaux r&eacute;clame&nbsp;aussi la r&eacute;int&eacute;gration des coll&egrave;gues suspendus, m&ecirc;me s'ils sont&nbsp;conscients que les personnels concern&eacute;s sont all&eacute;s voir ailleurs depuis leur mise &agrave; l'&eacute;cart pour refus de vaccin.&nbsp;</p> <p><figure class="image"> <img src="https://medias.objectifgard.com/api/v1/images/view/641dc7be0167167b2144c4fa/article/image.jpg" alt=""> <figcaption> • <strong>(photo François Desmeures)</strong> </figcaption> </figure></p> <p>Les personnels souhaitent &eacute;galement marquer leur opposition &agrave; la nouvelle convention collective. <em>&quot;On est tous oppos&eacute;s &agrave; la mani&egrave;re dont elle nous est pr&eacute;sent&eacute;e,</em> poursuit Micka&euml;l Diaz. <em>Elle est moins disante que ce qu'on avait avant.&quot;</em> Syndiqu&eacute;s et non-syndiqu&eacute;s rel&egrave;vent aussi un chantage, <em>&quot;le S&eacute;gur nous serait donn&eacute; si on signe la partie sur la r&eacute;mun&eacute;ration au m&eacute;rite. Pour peu que votre visage ne revienne pas trop au chef de service...&quot;</em>&nbsp;</p> <p>Leurs difficult&eacute;s sont encore augment&eacute;es par la rar&eacute;faction du personnel m&eacute;dical, <em>&quot;infirmi&egrave;res, aide-soignantes, psychiatres, kin&eacute;, et m&ecirc;me comptables,</em> pr&eacute;cise Franck Walther, du syndicat Sud, <em>qui trouvent mieux dans le priv&eacute;&quot;</em>. Apr&egrave;s vingt ans de travail, une salari&eacute;e de l'Oustalado dit toucher 1 600 &euro; net. <em>&quot;On est partis pour un long combat,</em> reprend Micka&euml;l Diaz &agrave; l'intention de ses coll&egrave;gues, <em>il faut qu'on voie comment se coordonner sur les actions sans se flinguer financi&egrave;rement.&quot;</em> Car une gr&egrave;ve, m&ecirc;me perl&eacute;e, p&egrave;se lourdement sur le budget d'un m&eacute;nage qui r&eacute;clame une hausse de salaire... <em>&quot;Il va falloir politiser la situation, parce que quand on voit qu'on a un probl&egrave;me de 15 milliards sur les retraites et qu'on donne 500 milliards &agrave; l'arm&eacute;e, &ccedil;a rel&egrave;ve d'un choix politique.&quot;</em>&nbsp;</p>

  • BEAUVOISIN Les gendarmes à la rescousse d'un chameau !
    le 24/03/2023 à 15:54

    <p>Les gendarmes du Gard viennent de publier sur les r&eacute;seaux sociaux l'une de leurs derni&egrave;res interventions. Cette fois, il ne s'agit pas de d&eacute;linquant, ou d'un&nbsp;fou du volant. Mais d'un chameau en plein milieu de la route. L'intervention pour laquelle ils ont &eacute;t&eacute; sollicit&eacute;s consistait en effet &agrave; mettre en s&eacute;curit&eacute; l'animal .</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>


Site Internet Lien de visite
Réseaux sociaux Lien de visite
Téléphone 1 06 28 01 44 91
Type d’entreprise Micro-entrepreneur
Immatriculation Lien de visite
Code APE/NAF 5621Z Services des traiteurs
Effectif aucun salarié
Horaires

Disponible sur Rendez-Vous

Prestations

Organisation de tous événements
Traiteur pour mariage et anniversaires
Traiteur à domicile, cocktail dînatoire
Buffet dînatoire froid et chaud
Repas d'affaire, plateau repas
Cours de cuisine, location de salles

Produits

Plats de viandes
Produits de la mer
Tapas, apéritifs et desserts
Barbecues au feu de bois

Pays France
Région Occitanie
Distance 917 Km
Adresse 12 Rue Vincent, 30240 Le Grau-du-Roi
Catégorie
Mots-clés      
  1. Lauriane à écrit le 19/10/2016 08:11:

    Une expérience à renouveler et partager. J’ai fait appel au chef Bernard pour le baptême de ma fille. Nous étions une centaine. L’apéritif était aussi beau que bon. Il a eu un effet magique notamment grâce à sa plancha et ses mets délicieusement préparés. Un repas succulent Je le recommande vivement. Il est très à l’écoute de nos attentes, de nos besoins et, de notre budget.